[Grainothèque]: La start-up qui pose le fondement de la souveraineté alimentaire

grainotheque - Côte d'Ivoire - Paysans

Cette semaine dans la rubrique ZOOMSTARTUP, la rédaction poursuit son voyage à la rencontre de la startup Grainothèque  basée à Man, région du Tonkpi (Côte d’Ivoire) et œuvrant dans la promotion des semences vivantes de plantes nourricières. Rencontre avec Daniel OULAI, son fondateur.

Présentez-nous la Grainothèque

La Grainothèque est une start-up de soutien à l’agriculture paysanne pour renforcer la souveraineté alimentaire et semencière fondée sur la diversité biologique de plantes nourricières. Elle développe des solutions pour préserver les semences variétales paysannes des plantes nourricières locales, capitaliser le savoir agricole local et intègre des solutions innovantes dans l’agriculture paysanne pour la lutte naturelle contre les ravageurs des plantes. Elle a reçu une dotation financière de un million trois cent mille francs CFA (1 300 000 FCFA) de l’ONG Bibliothèque sans Frontière dans le cadre de son projet BSF Campus, en Décembre 2016.

Comment cela fonctionne ?

La Grainothèque est une start-up verte qui travaille à la préservation de semences reproductibles de variétés de plantes nourricières en usage et celles menacées de disparitions.
Son cœur de métier consiste à identifier les espèces variétales de plantes nourricières d’utilités communautaire. Elle collecte les semences, les reproduit et les met à disposition des paysans. Aussi, elle documente les bonnes pratiques agricoles locales et les savoirs paysans sur la biologie des plantes qu’elle diffuse auprès des agriculteurs pour renforcer leurs compétences.
Véritable intégrateur de solutions pour réduire les pertes liées aux ravageurs et attaques de plantes ; elle améliore les récoltes. La Grainothèque propose des solutions innovantes de lutte naturelle contre les ravageurs.

Comment avez-vous eu l’idée ? Quel fut le premier déclic ?

Tout commence en octobre 2015, je venais de perdre un ami dans la méditerranée quand il asseyait de rejoindre l’Italie. Ce dernier ayant décidé de faire ce voyage sans retour, lorsque son champ fut dévasté par des ravageurs qu’il n’a pas identifiés très tôt. Perdant ainsi toute sa récolte alors qu’il s’était endetté pour se procurer des semences hybrides très exigeantes en intrants chimiques (engrais, herbicides, et insecticides). Nous avons donc voulu apporter une solution locale à ce problème global que rencontrent de nombreux jeunes.

Le modèle économique ?

Notre modèle économique est lié à la valeur ajoutée des prêts de semences et de la vente de produits paysans.

Quelles sont vos ambitions/défis pour les années à venir ?

Nos défis sont de capitaliser les savoirs paysans sur les variétés des plantes nourricières locales, leur conservation, leur multiplication et leur diversification. Aussi, s’agira-t-il pour nous de perfectionner les pratiques culturales associées à ces différentes variétés.
Enfin, nous voulons faciliter la mise à disposition et l’accès des semences paysannes rares ou non, d’intérêt écologique et économique aux agriculteurs.

A propos du fondateur ?

Diplômé en marketing et management, Daniel OULAI est Environnementaliste engagé et récipiendaire de nombreux prix dont celui de l’Entrepreneuriat Vert d’Afrique Francophone à la COP 22.
A travers son Blog, il examine chaque semaine l’effet des avancées scientifiques et technologiques sur l’agriculture et son impact sur notre environnement. Il se définit comme un défenseur de la biodiversité agricole. Pour lui, les semences doivent circuler librement entre les paysans. Car celles-ci sont indispensables pour garantir l’autonomie des paysans dans la gestion de la biodiversité ; en opposition à ceux qui prône une gestion individuelle et privée des semences et plus généralement de la biodiversité cultivée.
Daniel est aussi cofondateur du laboratoire d’innovation social Ayihalo installé dans la commune rurale de Man, à l’ouest de la Côte d’Ivoire. Né d’une initiative entrepreneuriale et d’une démarche citoyenne, cet espace de travail collaboratif pour jeunes ruraux fait office de Coworking, d’incubateur et de fabrique numérique. Il est le lieu où naissent des solutions innovantes et révolutionnaires pour l’agriculture paysanne.

Par ailleurs, Daniel OULAI est directeur programme de l’ASBL Kouady, une OSC de Jeunesse au service du développement communautaire et de l’entrepreneuriat de la jeunesse rurale.
Il travaille bénévolement dans cette organisation pour faire face aux problèmes qui minent sa communauté aujourd’hui. Lesquels problèmes sont, en effet, les conséquences directes des réponses que nous avons apportées aux besoins d’hier. Il consacre sa vie à travailler sur des solutions frugales qui répondent aux besoins de la communauté.

Votre message à la jeunesse africaine ?

Les problèmes n’ont pas de frontières, nos solutions ne devraient pas en avoir… Nous pouvons nous inspirer des solutions, construire des ponts entre les territoires et apporter des réponses efficientes et efficaces aux difficultés de nos communautés.

INFOS STARTUP

Site web: www.grainotheque.ci
Facebook: https://www.facebook.com/grainotheque.org/

L’Afrique bouge, sa jeunesse aussi. Tous nos vœux de succès à la Grainothèque !

Vous avez aimé lire cet article et vous désirez mettre en lumière votre startup sur Alassaut.com. La rédaction vous en donne l’occasion, veuillez remplir ce formulaire.

More from La rédaction

KwitCase ™ 2.0 : La startup qui vous aide à cesser de fumer

Toutes les cinq secondes, quelqu’un dans le monde meurt, directement ou indirectement,...
Read More